[only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Sam 5 Mai - 7:14

Elles me disent que j'ai l'air triste. Pour une bretelle, une dentelle ? Wink
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par bluemonday le Ven 11 Mai - 17:20

Est-ce que vous aimez ma belle verge ? king
avatar
bluemonday
Pilier du bar du VIP room
Pilier du bar du VIP room

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 27/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 15 Mai - 15:03

Les vieux ressortent massivement dans la rue, ils retrouvent vie, on se doutait bien qu'ils étaient en vie vu le score de Marine LP au premier tour des élections.
L'hiver est dangereux , le risque de fracture du fémur ou de grippe est grand. Mais avec le printemps on retrouve notre quatrième âge, des machins hors d'âge se mouvant à 1 km/h en moyenne, plus hargneux que jamais, encore plus individualiste, voyant du danger de partout, complètement à l'ouest le cerveau irrigué par TF1, c'est beau un pays qui vieillit cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mer 16 Mai - 11:47

Je reviens sur cette idée qu'un gars avait mis dans ma tête mais que tout un chacun se pose ou s'est posé un jour ou l'autre. Le type disait "qu'il pouvait avoir le sentiment d'avoir raté sa vie". Marié, des enfants, normal, pas bandant professionnellement ou en terme de diplôme (on ne connait pas sa formation s'il n'en parle pas c'est donc un encrage personnel) mais il avait développé sa culture, pas un intellectuel non plus mais une capacité à réfléchir sur le monde, à l'image d'un écrivain.

Je dirai qu'à 20 ans on peut déjà avoir raté sa vie. ce sentiment pourra revenir à chaque cap de l'existence de 20 à 70 ans par exemple.

Au moins pour 2 raisons : parcours scolaires et domaine des possibles auquel j'ajouterai, modèle familial et culturel. On peut construire une image , à notre insu, de ce qu' l'on doit ou aurait du devenir au regard du modèle parental . Par exemple, le père de famillle est prof d'université quelqu'un baignant dans ce domaine aura peut être une forte image de réussite à travers cette image. Plus le modèle sera difficile à atteindre ou aura conditionné l'individu plus le questionnement reviendra fréquemment dnas un for intérieur ? Ou pas ?
La 3e raison sera bien sûr lié à son avancé dans l'âge (exemple la retraite et le bilan d'une carrière, 45 ans sera le bilan de la procréation pour une femme voir un homme , etc.)
Dans un second temps, je mettrai la réussite avec l'accomplissement :
- je me suis bien amusé, stade primaire dans un premier temps
- j'ai eu une vie sentimentale épanoui ou pas de vie sentimentale,
- quel type de personnalité ai-je développé, dans tous les cas il peut en ressortir un sentiment d'échec, que ce soit une personne très apprécié ou quelqu'un de solitaire ou alors l'incarnation d'une posture (chef d'entreprise, manager) qui enferme l'individu.
donc l'intégration à la société ou "une société ou micro-société"
- parcours professionnel qui répond à des exigences que l'on peut avoir pour certains ... sur le plan matériel (Théorie de "l'Etre et avoir"),

Ensuite il peut y avoir la confrontation à la norme. La "réussite apparente" (société du spectacle) passe par une norme , pas l'accomplissement individuel même si celui-ci se confrontera à une norme, fatalement . La force de l'individu serait de ne pas s'y confronter mais le quotidien les autres , l'y raméneront indubitablement.
A un moment, je cotoyais quelqu'un "en fin de cycle" sans enfants que je trouvais "tourmenté" je me disais que cette tourmente quelle qu'elle soit pouvait venir de là.
Cette personne, dont on ne connaît pas le passé, apparaît finalement comme incapable de faire un môme, d'éduquer, ce dont est capable le dernier des cons ou le punk à chien (qui pourra générer une descendance qui "in fine" tiendra la route à minima). Une forme d'intelligence confronté à l'animalité, mais animalité qui dans le monde moderne est quand même source de construction.

En observant ses contemporains, on se rend compte que les échecs (plus que les réussites) se basent sur la comparaison aux autres et à un modèle. C'est peut être là que notre société pêche. Dès lors que l'on va stigmatiser, envier, autrui, on va vivre dans cette frustration vis-à-vis de la représentation de l'autre, des autres. "Le connaît toi toi-même " de Socrate pourrait être banalisé en "voit tes qualités, tes défauts" tire en le constat mais n'extrapole pas sur des modèles. On pourrait même ramener cela à une forme de spiritualité au sens large (le "je pense donc je suis" de Pascal en somme).

On vit dans une société d'image donc la représentation de soi, de l'autre importe énormément à l'individu dans son culte de réussite ou de banalité de l'existence. Rare sont ceux qui se questionnent profondément sur eux-même leur capacité, leur vécu, leur parcours, leur conditionnement socio-culturel (on peut s'en exonérer d'un point de vu intellectuel mais Bourdieu a démontré qu'il nous conditionnait). Souvent cela se borne au stade des "frustrations".

L'accomplissement passe aussi par les sports, les loisirs, l'engagement associatif mais dès que ceux-ci prennent trop d'importance, il ramènera les interrogations sur cette notion de réussite "je me suis investit toute ma vie pour les lépreux j'en sors grandit mais me suis-je accomplis pour autant ?"
Le questionnement initial à mon sens provient d'une grande interrogation et observation du monde et de la confrontation de soi à celui-ci
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Ven 1 Juin - 18:49

Vendredi 18 heures à transmutation Baudelaire, rimbaud et musset entrent dans mon corps aaaahhhh qui renifle déjà l'absinthe à plein nez cheers
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Jeu 7 Juin - 2:26

Il y a des vendredis où des amis ne sont pas à Gre, pas envie d'envoyer des sms à ses potes du style "tu fais quoi ce soir", alors errer de bars en bières et se rendre en compte en rentrant à 2 heures 30 du mat que l'on a passé 8 heures dans les bars à picoler sans bouffer et sans trop se faire chier cheers

http://www.youtube.com/watch?v=NuZklVrHspM
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Sam 16 Juin - 15:05

On ne sent pas toujours respecté sur cette bonne terre , genre son meilleur ami qui fait un faux plan au dernier moment. Se dire que l'on va boire des bières à l'aventure.
Et puis on croise des ovnis, une vendeuse de panani, on se demande même comment une fille si jolie, si distinguée, surement diplômées de l'enseignement supérieur vend des paninis à 22h dans un contexte pas forcément hyper sécurisant du centre ville. Besoin de bosser, gagner de la de tune pour payer ses études, le loyer. Depuis 2-3 ans je trouve que la plus value "de la société" se fait entre autre par cette douceur féminine ces filles de 20-28 ans pas encore trop écorchées par la vie, pas trop "calculatrice" de leurs gestes, de leurs actes.
Bouffer son panini comme un clodo sous les étoles dans le noir sur le parvis de Stendhal, c'est beau une ville la nuit cheers Une ville calme, les gens qui ne sortent pas, leur tiers prévisionnel d'impôt à payer , plutôt que de se mensualiser.
Après la soirée est l'occasion de faire des bonnes rencontres, parle foot musique, société avec des gars bien tranquille que je ne connaissais que de vu.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Mer 20 Juin - 12:44

"Une bière par jour, c'est bon pour la santé" cheers


http://www.slate.fr/lien/33027/biere-sante-diabete-hypertension
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 22 Juin - 15:36

Définitivement dans ce monde de brute, ce qu'il a de beau c'est la douceur des filles. Qui nous font de grands sourires comme cela , spontanés, qui illuminent une journée. Elles sont formidables cheers

avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 17 Juil - 23:19

En fait être ivre c'est se sortir du quotidien.
Les gens parlent de tune, d'affaires, se tirent dans les pattes. Plus de gens pour philosopher sur n'importe quoi, une belle fille, quelques chose de beau dans ce monde moche mis à part le ciel bleu.
Notre quotidien est médiocre parce que l'on est médiocre entouré de gens médiocre, personne ne nous tire (ou sortir le meilleur de nos êtres) vers le haut, dans cette banalité. En conclusion, il faut boire. cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 24 Juil - 1:26

Les auto-stoppeurs.

Faire 20,30, 40 mn de route avec un autostoppeur a toujours eu ce charme des rencontres anonymes et mystérieuses. Et donne toujours cette impression que notre auto-stoppeur mène une vie merveilleuse. Très rare qu'ils nous disent "je vais faire les courses au super U" .
Et que dire lorsque c'est une auto-stoppeuse, une sorte de Pénélope Cruz à l'accent "du sud" (mais pas de Marseille ! ), vaguement ancienne-étudiante, vaguement actrice de théâtre , ayant vaguement eu des boulot . En fait, on ne se comprend jamais totalement, le conducteur ou le passagers sont souvent assez mystérieux, le charme de ce type de rencontre. Vaguement fan d'Almodovar, de Kusturica. Lâchant son appart' pour "partir à l'aventure" , partant pour l'Ozora 2012 de trance goa en Hongrie "le festival de l'amour" ce qui la fait s'emballer. On a toujours l'impression de mener une vie banale, ce qui est surement le cas, face à l'auto-stoppeur sa posture libertaire, sans bagnole, que ce soit le vieux randonneur qui sent le renard, le jeune a dread. Nous, à conduire notre caisse, à livrer en pâture le CD qui passe dans l'autoradio, par exemple, un simple et mortel Dominique A "vers les lueurs". Confrontation d'univers culturels, voir générationnels, souvent assez frontal mais enrichissant. Bordel , comme ce petit moment passé à discuter, entrecoupé de silence m'a fait réfléchir.
Cela méritait bien une chronique. Basketball
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Sam 1 Sep - 16:45

Les soirées grenobloises : tu peux te faire draguer par un vieux payday ce qui indique que la soirée ne va pas être terrible ... et 2 heures plus une fille magnifique te fais presque croire que tu es Johnny Deep Very Happy

Les filles sont formidables de gentillesse cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 4 Sep - 1:58

Déjà ivre un lundi n'est-ce pas merveilleux cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par l'allumette alumée le Lun 10 Sep - 21:59

à qui el dit tu drunken
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 79
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Lun 10 Sep - 23:12

l'allumette alumée a écrit:à qui el dit tu drunken

Pathétique quoi cheers Wink

non mais si tu es stone, le lundi, un peu le mardi, automatiquement ton corps et esprit se régulent et tu calme un peu en cours de semaine sinon impossible de tenir le rythme. Vendredi j'ai du vider au moins la 30% de mes 2 dernières pintes tellement je trouvais la bière amère (les pils belges bien pourries, les moins chères quoi Very Happy ), à force d'en enquiller Very Happy Un gars d'expérience comme moi aurait du commander une faro ou une kriek Very Happy A ce niveau c'est une faute professionnelle cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mer 12 Sep - 12:26

putain je suis énervé cheers

9 heures du mat Déjà tu te payes le putain de discours sur "les roms qui squattent blah blah" et "nous on paye de simpôts des taxes", le genre de discours sur le lequel je n'ai pas forcément de recul mais qui me gave, sans intelligence, juste sur du factuel couplé d'un discours sécuritaire.
Plus parce que philosophiquement on doit tous être un "rom" quelques part en remontant dans l'histoire.
Ensuite l'espèce de discours du mec dans le système toujours en train de démonter ce système.
Je m'interrogeais sur la dimension de l'individu , ce doit être une question d'âge.
Je me dis qu'un jour on arrivera à 50-60 ans, on démonte en permanence un système, sans réel fondement intellectuel qui plus est. On pense par nos mot en être exonéré et en fait on est en plein dedans. L'espèce de discours de mass média ou de café du commerce.
Même si d'un point de vu professionnel disons qu'on n'est pas le meilleur ni le pire, qu'on fait sont taf honnêtement. J'en reviens à la dimension, avoir managé des gens c'est aussi une dimension ou pas, parce que l'on peut être médiocre mais c'est une expérience. Mais si tu ne l'a pas fait , tu peux émettre des réserves mais louer l'expérience, ce qui ne sera jamais le cas chez ce genre de personnages.
Face à la remise en question permanente certains ne se remettent jamais en cause, plus aucun recul sur soi-même, je pense que c'est le pire, et cela les suit jusqu'au bout de leur pompes.
Ecrire mes pensées même simplistes plutôt que s'énerver tel est ma résolution cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Jeu 20 Sep - 12:02

Je me suis fait un petit trip mental notamment lié au milieu professionnel.
Est qu'untelle pourrait être ta meuf ou du moins pourrais-tu sortir avec ?
Il y a celle qui ont un physique (dont tu aimes pas la cérébralité) qui passe mais rien dans le crane "ouais en sortant de boite quoi, bien ivre à 3 heures du mat' " Genre "babos" qui a le style a racketter son prochain avec ce genre de phrase "fais moi penser à te rendre tes 10 euros parce que je n'y pense jamais" (alors que tu as un stock de pos-it pour t'en souvenir cheers ) Dès lors qu'elle dit cela tu sais que tu te enfiler instantanément mais que cela ne se reproduira pas Very Happy.

Ensuite si on y regarde entre l'aspect comportemental, le manque de classe, le mauvais esprit, les têtes pleines d'eaux, les gros culs (on n' pas le profil "grosse et sympa" là, ni la bourgeoise la vrai en stock non plus), les provinciales, les "je m'habille avec des sacs à patates", les "travail famille patrie", les vulgos finalement c'est assez restrictif sur 15 wifes, 1 seule voir 2 (genre une de 30 et une de 50 ans) vont ressortir du lot, taper un peu la classe, parler avec élégance sans se prendre trop au sérieux non plus quoi, un peu cultivée, dans la tranche 25-45. Je suppose que c'est un peu beaucoup pareil chez les mecs.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Sam 29 Sep - 3:31

Putain j'en ai marre de l'ivresse absolu enfin pas tout à fait puisque j'en suis conscient.
Kate moss (plus autre chose de super beau) au regard globuleux bleu , je lui donne 26 ans, pfeuuuu qui me mate intensément et moi qui continue ma discussion sans même y faire allusion alors que c'est de l'absolu possible pourtant seul johnny deep a 35 ans peut se la taper quoi. Et je finis dans un rade ou traine en ce moment des skins alors qu'on m'avait prévenu "faut allez à la p. c'est le lieux où il y a tout le monde". Seul rebellion mettre du clash sur la sono ...
VDM

Etre une grosse merdre absolu et en être conscient, c'est beau cheers

nb : d'un autre côté je la niquerai et le dimanche on irait aux champignons ? Et après on irait manger un flan chez sa mère ou la mienne cheers
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mer 31 Oct - 11:29

Boire . 6 pintes un mardi c'est trop pour moi, mon foie, mon corps commencent à avoir du mal à suivre Ceci dit les nuits de la pleine lune semblent toujours prometteuse, j'avais un peu perçu cela dans l'après midi au regard du comportement féminin.

Au comptoir, un gars parle de sexe "je ne peux pas passer plus d'une nuit avec une fille" . Ca s'appelle surtout un baiseur sans foi ni loi cheers

Un fille qui vient commander parle aussi de sa vie sexuelle avec une copine. Plutôt ivre pour l'heure.
On entrevoit aussi des nanas qui semblent se comporter comme des mecs, se pointent seules, à l'aventure.
Putain si l'hiver commence comme cela, à boire, je vais finir par retrouver un rat crevé dans mon manteau au printemps cheers

Cette chronique n'a jamais aussi bien portée son nom, chaque porte se décline sur l'alcool, ses états maladifs (ou pas Wink )
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par Dora Boit! le Mer 31 Oct - 17:40

Et finir la nuit en s'incrustant dans 2 soirées peuplées d'inconnus, de plumeaux futurs ingénieurs mais déjà connards, c'est pas maladif?
avatar
Dora Boit!
VIP room starfucker
VIP room starfucker

Nombre de messages : 1067
Age : 77
Localisation : Ailleurs
Emploi/loisirs : Percolateur
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://babe-sitters.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 2 Nov - 1:36

Finir dans une soirée peuplées d'ingés faut vraiment avoir envie de boire ou niquer cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 9 Nov - 12:54

Le vins, les femmes , la poésie sont les 3 fondements de l'existence. Basketball
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 30 Nov - 16:04

Chronique sociètale.
Parfois, je me demande si je suis trop entier, asocial, gentil rebelle. Embrouille de rien vélo, bagnole, histoire de priorité à se céder à 15 km/h. Geste d'humeru de ma part, le gars me bloque avec sa caisse. 4 types dans la bagnole, le passager me sort une sorte de gun. Qu'est ce que ça balance comme projo, une bille ? Moyen se faire crever un oeil ou se prendre un objet dans la tête. Ou alors le type peut s'en servir comme arme de poing. Hallucinant. Le genre de sketch urbain qui même en ne faisant rien d'incorrect doit arriver à tous les mecs une fois par an. Mais sur l'instant on se remet en question et aussi le monde dans lequel on vit, fatalement.

Scène de taf. Un putain de canon se pointe pour avoir une information. Ca aurait un homme, vieux, gros et chauve, il aurait été orienté directement sur le bon service. Là le type, 55 ans, qui ne doute de rien, renseigne la personne quand bien même ce n'est pas son taf. il se fait son petit plaisir il aura un sujet de masturbation ou pourra honorer enfin sa femme après 2 mois de disette cheers . J'avais conversé avec des filles, jeunes "trentenaires" et belles. Elles croisent souvent des types âgés dans leur cadre professionnel, moche, un brin repoussant, pas très classe, même pas argenté (qui assure une forme de confiance, de posture) enfin beaufisant mais les mecs n'ont peur de rien "je t'invite à boire un caf, déjeuner". Incroyable cette vision de la femme surtout s'il n'y pas d'ouverture mis à par de la coutoisie de la jeune femme.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Ven 30 Nov - 19:53

bilan J-30 2012 :

je bosse avec des gros beaufs, bien provinciaux, bien réac au fond d'eux, les roms, les élites intellectuelles sont leur ennemis,
d'ailleurs au taf, je pense être le gars que l'on aime détester enfin c'est peut être un insigne honneur,
je pense m'être embrouillé avec tous ce que je comptais d'amis sur terre Very Happy
D'ailleurs c'est assez drôle comme les amis de vos amis ne vous connaissent plus après Very Happy
A un moment je me suis dis que je ne fréquentais plus que des clandos, des toxicos.
En cette in d'année, j'attire des boudins, il n'y a qu'elle qui osent en tous cas Very Happy
A contrario, je ne comprends même pas pourquoi une blonde magnifique qui me rend plus de 10 ans va me mater. Dans ce là faut presque vérifier qu'il n'y a personne derrière moi, c'est mieux s'il y a un mur Very Happy
Avant je buvais 10 demis tranquillou lors d'une soirée, désormais je bois 10 pintes Very Happy
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Jeu 13 Déc - 17:10

Pensée qui me vient souvent au cerveau en entendant des têtes pleines d'eaux s'exprimant bruyamment "mais tu vas la fermer ta putain de gueule làààà" cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum