[only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 13 Déc - 3:13

bientôt les voeux traditionnels, j'ai l'impression que cette année à durée 6 mois. scratch

En terme de baise, je dire que c'est une année en demi-teinte cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Jeu 22 Déc - 4:44

il va falloir que je me reconvertisse sexuellement parlant.
Un mec qui joue au théâtre apparement un peu connu m'aurait bien baisé l'autre jour cheers

Le trip : On se pointe dans un bar pas loin d'une salle de spectacle du centre ville en fait.

Je vais pisser , je reviens, mon pote me dit "il y a Julie D. (son père Gégé est célèbre Very Happy) qui boit un coup là devant nous"

oui en effet, elle est avec une actrice assez âgées connue, 2-3 personnes et une filel qui traine souvent dans ce rade.
un mec dans la bande me mate régulièrement. je pige un peu le trip je me casse, ça aurait été une fille mignonne je serai resté Basketball

Plusieurs jours plus tard le nana qui était avec cette troupe (elle connait vaguement la fameuse julie quand elle était jeune d'après ce qu'elle m'a dit) me sort :
"je voulais te demander t'es pas gay ?" cheers
"Le gars qui était avec nous l'autre fois disait que t'avait le style d'un gay, je lui disais que tu n'étais pas gay donc tu ne serais pas intéressé" Very Happy

Ca ne peut pas être une fille chaude comme la braise non un payday cheers

Quand je raconte l'anecdote au pote qui était avec moi, mon pote était presque jaloux "c'est toi que le gonze matait je croyais que c'étais moi, c'est flatteur de se faire mater par un payday" cheers

Sinon si dans le monde artistique un mec sur 2 est payday, je comprends pourquoi les hétéros défouraillent 300 gonzesses par an cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 27 Déc - 0:56

Les chroniques inédites, interdites auto-censurées Basketball

"Proche du burn out depuis 2 jours, un truc ne tourne pas rond est-ce de la fatigue ou mon biorythme. Humeur "biolaysienne" rimbaldienne, Baudelairienne.
Un automne en trompe l'oeil entre saveur d'été et pas d'hiver du tout. Les saisons rythment mon corps , mon esprit, dès qu'il y a déphasage, il y a perte de repère et pourtant nulle année ne ressemble à la précédente sur de simples détails, habitudes.
... Et puis survint la fille à la c. et son sourire." (quelque part en décembre)
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 3 Jan - 3:10

C'est dingue ce qu'une année passe vite. Dormir 6 heures par nuit, 12 h le week end et les vacances, bosser 7 heures par jour à se faire chier avec des cons, les vacances qui se terminent sans avoir l'impression qu'elles aient commencées, être ivre 2 heures par jour , 6 h le week end Very Happy "De bar en Bière" . Pour finir par une mise en bière ?
Changer de rythme , faire de sport comme certains cadres qui voudraient se prouver qu'ils sont invincibles en se faisant un marathon, être des surhommes pour canaliser son stress et faire un gros burn out un jour sans rien y comprendre, ce n'est finalement pas la solution.
Je crois que je vais continuer à boire finalement Basketball
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mer 25 Jan - 11:38

On vit entouré de petites coquines qui ne demandent qu'à se faire démonter cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Sam 28 Jan - 5:38

Je suis atterré par mon nouveau contexte professionnel depuis quelques mois.

Là, un gonze qui rit de façon systématique pour ponctuer une phrase. Quand il ne rit pas , j'ai droit à des vacances et le type me semble plus posé, moins "con" tout à coup. Les discussions , Ou très peu. Rarement un truc sincère ou tu écoute l'autre va au bout d'une idée même sur un sujet "de merdre"

Ici une psychopathe qui semble se donner en spectacle à passer pour une décérébrée dans couloir régulièrement.

Un gonze qui a chaque fois je je le croise dans les chiot me sort "est-ce qu'on va s'en sortir" La Première fois je fais un semblant de réponse, piégé pensant à la crise Very Happy . Au bout de 6 mois blasé "ouaiis arf arf arf" jusqu'à ce que je lui dise peut être un jour "bah tes enfants t'aimerai qu'ils croisent un con comme toi qui n'a pas envie de développer une conversation au taf au delà de ta merdre ?" Very Happy

Un ou 2 mecs ou nana dont la seul communication semble le t-shirt avec le "GUESS" brillant inscrit dessus. Les codes vestimentaires sont connotés c'est dingue.

2-3 autres qui sauvent le truc mais la messe est dite comme dirait un certain commentateur sportif.

Sans être facho, j'évolue dans le travail-famille , marié , 2 enfants, "j'habille l'autre" pour l'hiver probablement.

je m'ennuie 8 heures par jours.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par l'allumette alumée le Sam 28 Jan - 7:10

Putain à mon taf ya une meuf qui rigole dés qu'on lui parle...il ya des fous partout..
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mar 7 Fév - 23:54

je dois dégager ce truc là, attractivité forte, sympathie mais surement l'effet aimant , pôle contraire qui s'ignorent ou comportement trop similaire qui s'attire, fusionnel quelques temps avant le rejet.

Mis à part cela je m'étais donné un peu un objectif (restons flou , rien de sentimental j'aurai écrit crument "baiser untelle" cheers ) . Donc je surfais un peu là dessus avec l'incertitude lié à cela.
Je reportais à plus tard d'autres choses.
Otons le suspens . Cet objectif n'est pas atteint. La réalité de la vie est face à moi.
Tel Lionel Jospin un soir de défaite, je me retire de la politique Wink
Je vais devoir traverser un désert aride, de bières fadasses, de zinc usés, déçu par les filles, la vie, déçu de moi, tout court.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Jeu 16 Fév - 0:02

Un chronique qui n'est pas de moi mais je trouve merveilleux mes échanges amicaux :

"L'autre putte de X m envoie un SMS pour me dire qu elle monte demain à Grenoble pour 3 j et kon pourrait se voir
..... Juste quand Y est la !! Chaque fois ça tombe mal, j aurai pu la fourrer cette petite salope !!!"
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par l'allumette alumée le Jeu 16 Fév - 15:46

c'est de dadoo ? What a Face
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Jeu 16 Fév - 16:28

Dadoo il est ivre 24/7 cheers Dadoo maintenant que je sais où il est en cours je vais lui fixe des objectifs annuels de défourraillage Basketball
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par Dora Boit! le Jeu 16 Fév - 17:04

Laughing Laughing cheers
avatar
Dora Boit!
VIP room starfucker
VIP room starfucker

Nombre de messages : 1067
Age : 77
Localisation : Ailleurs
Emploi/loisirs : Percolateur
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://babe-sitters.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 17 Fév - 19:26

Bordel on en a chié avec ce froid, à devenir dépressif cheers . Vivement le retour des températures de saison, les petites juppes/bustiers/manteaux printaniers qui ne vont pas tarder de fleurir ça et là ! sunny
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Jeu 23 Fév - 18:52

Je crois que je me suis jamais autant fait chier que cette semaine.

Au taf, rien à dire, personne n'a rien à dire. "bonjour" "au revoir" "ca va" le dossier 026 de Monsieur Durand est sur ton bureau" cheers

Des amis j'en ai peu. C'est bizarre comme à 20 ans , il y a cette espéce de communication naturelle , de groupe, qui s'étiole peu à peu nous met dans des cases , restreint nos sujets de conversations, notre intérêts, notre envie d'aller vers les autres. Peut être qu'à 20 piges c'est plus superficiel, des inter-cours qui ne vont pas vraiment pisser loin qui partent sur un sujet délirant, entre mini séduction avec les filles de la fac et discussions de foot ou vaguement politique.
A contrario, passé un certain âge la vie de groupe est assez compliquée en raison des diversités sociologiques ou tout simplement parce que les gens sont trop fermés dans le personnage et les valeurs qu'ils portent (je ne sais plus si j'avais fait cette chronique sur un pote de la fac croisé devenu banquier qui avait la gueule, le manièrisme du banquier germanique et m'avait congédié comme une client genre "Monsieur Machin on se revoit pour parler de votre découvert" Very Happy ). Boire un verre avec un pote marié il faut prendre RDV 3 semaines avec le risque que ce soit annulé la veille. J'en conclue que l'on fréquente et apprécie nos semblables et donc on les attire.

Au taf, ce gerne de truc quand c'est des vieux de 50 piges qui jouent aux étudiants , c'est pathétique parce que cela se voit et ce n'est plus spontané.

Pour conclure, on va dire qu'il y a du chauffage, du café pour me ternir éveillé et que je suis payé, que j'ai le net. Un petit cul à mater lors de rares occasions, comme une offrande pour me faire lever la tête tout surpris Wink une à 2 fois par semaine.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par l'allumette alumée le Jeu 23 Fév - 19:38

quand tu commences à taffer à 20 ans c'est la même, t'as tes potes branlos à la fac qui sont tout le temps libres et toi avec tes horaires de fous à essayer de trouver un équilibre dans tes jours de repos entre ta famille, ta vie privée et tes différents potes au risque d'en négliger certains...
il est loin le temps de la glande à l'école Sad
la vie active et les factures/loyer à gérer seul c'est difficile quand tu perds certaines attaches
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 24 Fév - 2:36

c'est marrant parce que j'ai un pote de 22 piges avec un BTS, que je ne trouve pas assez réfléchi (j'ose espérer que je l'étais plus à son âge, je l'étais) . Si une fille n'est pas blonde à gros sein , elle et moche par exemple, je dirai mais cela va bien au delà. . Le gars taffe. C'est con. Je ne pense pas qu'il en a le besoin matériel. Il pourrait être chez ses vieux, se faire payer des études, se cultiver, picoler, rater ses études, comme tous le monde. Je lui donne quelques conseils mais j'ai vraiment l'impression d'être un connard, u vieux qui n'a pas vécu cela avant. Pourtant l'espèce de fierté 'sauf que moi j'insultais mon boss, je fermais pas ma gueule) je connais sauf que j'ai jamais eu de parachute accroché au cul à l'époque mis à part avoir une gamelle et un toit au cas où, gére .

je me dis juste que ce pote, moi qui sort du "technologique" au lycée, il a manqué la case "fac" en passant par un BTS - en lycée - à la con. Les cours magistraux de droit, d'éco, les différence sociales, les mecs qui se barrent au bout d'une heure de cours à la pause, qui t'ouvrent l'esprit plutôt que le lycée fliqué.

Je me souviens que j'ai détesté mes premiers stages, ces mecs de 30 piges qui paraissent vieux, etc.
A l'époque je m'étais dit "putain si le travail c'est cela " entre des cons dans une posture de cadres et de connards qui gagnent leur croutes.
Mes premiers vrais jobs pareils, en interim , super bien payé , accroissement temporaire d'activité, rien à loutre pendant 15 jour à écouter des vieilles connes raconter leur soldes à acheter des marques de couturiers parce qu'elles bossaient dans des boite qui rémunérait (la chimie mais en compensation les mecs chopent un cancer à bosser sur sur le site Surprised ).


Plus tard j'ai remis cela en question :bosser , à un moment tu progresse, tu te structures tu as un salaire correct, tu as une vie à c^té" Si tu arrives à garder tes humeurs, tes lunes, ta vie privée, te protéger en parralèlle parce qu'on est en province les gens sont pas là pour dire du bien de toi non plus si tu leur déplait, tu t'écartes de leur norme. Mais bon j'avais l'âge je me suis juste dis que j'aurai du me normaliser un peu plu tôt plutôt que fuire la vie de salarié ( je bossais 9 mois j'avais 17 mois de chomdu)
Mais hje continue à penser qu'il faut un étude études, avec du droit des trucs à la con qui font réfléchir sur l'ETat, le social et en opposition la société de consommation, keynes, le PIB, la sociologie de l'entreprise selon Seyriex, l'analyse systémique, Freud, Le Monde, toute cette merdre que les self made made n'ont pas.


Maintenant le boulot c'est métro-boulot-dodo j'en maitrise les codes , pour éventuellement manager (plus je pensais qu'il fallait des qualités humaines et managériales mais si tu en as pas , tu es le boss tu détiens le pouvoir , tout le monde ferme sa gueule c'est suffisant, une forme de peur de perdre son job, d'être évalué, de paumer des euros à la con) , etc. , je me dis que je suis peut être blasé , prêt à supporter, écouter de loin pas mal de chose pour un paye, par rapport à une dizaine d'année en arrière. Ceci dit je vis dans un univers moins stressant juste un univers de "cons" (cf le post ci-dessus) mis à part quelques un(e)s.




avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 24 Fév - 12:50

bien ivre !

Le travail en théorie ce doit être un élément stabilisant dans le lequel on doit bien se sentir.

En pratique c'est plus compliqué selon les périodes.
Ceci dit c'est un fait , les gens rencontrent par exemple au boulot parce qu'ils y passent du temps, même si au final chacun y jouent le rôle qui lui convient, se protège
.
A 20-22 ans quand on travaille forcément on est en décalage avec les étudiants mais pas pour très longtemps Wink (à 23 piges tu termines tes études sans retard scolaire)

Ce que je trouve le plus compliqué c'est d'être en adéquation avec l'univers dans lequel on bosse. Dans certain univers on l'est dans d'autres un peu moins. E ce moment je ne me sens pas trop à l'aise dans le mlilieu dans le lequel j'évolue pour différentes raisons. Peut être est-ce de mon fait. Je suis passé d'un système hétérogène à un système plus normatif. La norme me convient en restant factuel sinon c'est compliqué.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Ven 24 Fév - 16:04

l'allumette alumée a écrit:quand tu commences à taffer à 20 ans c'est la même, t'as tes potes branlos à la fac qui sont tout le temps libres et toi avec tes horaires de fous à essayer de trouver un équilibre dans tes jours de repos entre ta famille, ta vie privée et tes différents potes au risque d'en négliger certains...
il est loin le temps de la glande à l'école Sad
la vie active et les factures/loyer à gérer seul c'est difficile quand tu perds certaines attaches

Mais l'alu, il faut te marier , te faire engrosser king cheers
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par l'allumette alumée le Ven 24 Fév - 16:46

on verra dans 3-4 ans What a Face
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par burpssss le Ven 24 Fév - 17:08

l'allumette alumée a écrit:on verra dans 3-4 ans What a Face

on veut bien t'engrosser mais en mettant un préservatif cheers Wink
avatar
burpssss
Robert Malm du forum
Robert Malm du forum

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par l'allumette alumée le Sam 25 Fév - 7:07

Il sait parler aux femmes ce burpssss ! pirat
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Mer 29 Fév - 13:36

Rimbaud reste note Maîte à tous Basketball

"Oraison du soir


Je vis assis, tel qu'un ange aux mains d'un barbier,
Empoignant une chope à fortes cannelures,
L'hypogastre et le col cambrés, une Gambier
Aux dents, sous l'air gonflé d'impalpables voilures.

Tels que les excréments chauds d'un vieux colombier,
Mille Rêves en moi font de douces brûlures :
Puis par instants mon coeur triste est comme un aubier
Qu'ensanglante l'or jeune et sombre des coulures.

Puis, quand j'ai ravalé mes rêves avec soin,
Je me tourne, ayant bu trente ou quarante chopes,
Et me recueille, pour lâcher l'âcre besoin :

Doux comme le Seigneur du cèdre et des hysopes,
Je pisse vers les cieux bruns, très haut et très loin,
Avec l'assentiment des grands héliotropes."
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Sam 3 Mar - 4:03

Mais quelle semaine de m... cheers je me suis même tapé une chronique cette aprém, que j'ai conservé dans mon mail, trop perso, trop analytique. Le truc qui ferait ch... tout le monde.

Un truc de fou cette semaine. quasi rien à faire au taf . Ca m'étais pas arrivé depuis des mission d'intérim il y a fort longtemps. Un taf avec parfois rien à faire c'est nouveau pour moi. Avant j'étais plutôt dans les "dossiers insolubles avant 3 ans" cheers Plus que l'hyper activité ce qui peut démolir quelqu'un, c'est la glande absolu. L'un et l'autre sont à pratiquer avec modération. Le net c'est beau mais sans le fofo et à tourner en rond c'est dur. Si on ajoute 2-3 doutes à tout cela (à ne rien loutre tu psychotes Basketball ) , pire que la torture mentale cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Ven 16 Mar - 1:01

Quelqu'un fêtait ses 44 ans aujourd'hui.
En fait je n'étais pas concerné et ne voulait pas participer à cette conversation (restreinte "genre à 20 ans j'étais plus endurant au ski je skiais toute une journée, ce genre de connerie", ou un plus plus réfléchi "on ne vieillit pas dans sa tête en impression pas parce que on évolue au quotidien") mais la théorie d'une nana de 20-22 ans c'était qu" à "44 tu est mort".
A 20 ans, j'avais cette vision " à 37-38 ans je serai mort" Parce qu'à 20 piges, on se voit immortel et à la fois très mortel (Kurt kobain, Stéphane Sirkis etc. ) dans un élan Rimbaldien , très punk, le rythme de vie fait que l'on ne se projette pas que l'on peut mourir d'accident sans pour autant être comme nos icônes , à fond dans la came, en fait c'est très abstrait, "je serai mort à 40 piges" même si je bois 2 bières puisque 30 ans c'est vieux Very Happy

Le genre de théorie qui fait psychoter. Récemment j'y ai associé une autre idée, celle de l'accomplissement. Le gars qui fait au boulot delta, plutôt intelligent, à un moment pourra se poser cette question là. Il aura ses 2 enfants , mariés, quelques velléités artistique, littéraire ou autre mais se sera raté à ce niveau, s'il n'a été qu'exécutant. S'il n'a pas eu de maitresse niveau cul, il n'aura rien vécu d'autres qu'une vie de couple, sans comprendre la dualité d'être partagé affectivement ou de tromper. S'il n'a pas managé il se sera contenté d'être un pion ou un rebelle dans le système. Pour certains il peut y avoir des croyances, une zénitude associé à cela. A l'âge j'associe la notion d'accomplissement très diverses en fait et de réussite. Tout en sachant que l'accomplissement peut être la vérité d'un jour, seulement. Marié, heureux à 30 piges. Divorcé, distant avec ses enfants, looser à 50. plus on avance dans l'âge plus on a de chances de s'accomplir vis à vis du modèle que l'on s'est défini ou au contraire s'en éloigner. Se perdre dans le temps. Etre en retard, en avance, à l'ouest cheers
De là naissent peut être les frustration ou résignation. 30 c'est les possible mais la réalité qui va devenir lassitude. 40, c'est la crise de l'existence, la crise d'ado tardive "je baise la secrétaire, je change de bagnole". A 50 ans , les gens, les hommes surtout font le bilan, font chier les plus jeunes.A 60-65 ans, un retraité devant lui, il a quoi, le jardinage , la dépendance, la fin de vie, la mort en filigramme . Mais quand on a 20 ans , on ne s'imagine pas dans 10, 20, 30 ans, on vit l'inconnu. Se projeter demain c'est être déjà un peu mort. Basketball
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par forzagrenoble le Sam 31 Mar - 5:27

Ce soir, un autre soir Wink , je me dis que j'ai entrainé une jeune fille vers la "mauvaise vie" chère à Biolay. Rentrer sans bouffer ce genre de chose m'est coutumier, je ne sais si c'était son cas, je n'y ai pensé qu'après.
Ma mauvaise vie, juste prendre sa bouche, parce que passé un âge, c'est juste un geste d'affection sans réflexion, de plaisir ...

Au final, je me suis senti merdique, je ne sais pas trop pourquoi ...
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [only on the VIP room] Chroniques de comptoir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum