Chronique ciné des VIP

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Ven 18 Mar - 2:32

T'es lesbiche maintenant ? cheers

Excuse moi, je vais me contenter d'une Mélanie Thierry, une Ludivine Sagnier, une Clemence Poesy, une Anna Mouglalis, ou une oldie genre Charlotte Gainsbourg, emmanuelle Béart voir même Isabelle Huppert bien blindos sur un malentendu Basketball
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Ven 8 Avr - 11:24

Arte passait hier "Eveyone else" , un film allemand qui était encore au Mélies il y a 2-3 mois. Les Inrocks le placiat dans leur top five à un moment.

Variation sur le couple, les différences assez intéressante et très bien amené.
Là une fille naturelle qui s'occupe d'un groupe de rock qui vit avec un architecte, un brin arriviste et conformiste social au final sous des airs de faux rebelle. Les bobos ;-)
Le sujet est assez bien amené entre dominé et dominant etc. On croit que c'est la fille qui domine et en fait c'est le gars et à la fin, elle reprend le pouvoir, il semblerait. Film aussi sur les "différences" et les castes, la fille qui traine dans un milieu de rocker certainement n'est pas adaptable au milieu guindé des bourges-archi, elle déranger son copain en socièté. Un bon film psychologique à mon sens parce qu'on s'est tous posé ces questions dans un sens ou un autre d'ailleurs car finalement, on est conditonné ou trop ou pas assez élititiste et on manque d'ouverture ou le monde ne général foncitonne en micro-socièté. C'est un peu se poser la question de savoir si l'on doit rouler en Audi TT (ou le 4*4 de The las living soul Very Happy) ou pas, dans certains cas on paraitra ridicule et looser de ne pas en avoir un si c'est le conformisme , dans d'autres on passera pour un bof parce que tous le monde aura un vélo MEtro Wink Question de caste ?
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par RoYrB le Lun 18 Avr - 14:12

la prochaine sortie ciné de forz'



Wink
avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 35
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Jeu 4 Aoû - 3:40

Relancons la tradition.

Into the wild :
je devais être le seul à ne pas l'avoir vu, c'est fait. De belles images de paysages, sur une musique d'Eddie Veder de Pearl Jam. Le trip de la cabane au fond des bois version "je le vis en trip ultime" cheers Ce n'est pas un mauvais film parce que malgré les 2h30, on ne s'ennuie pas vraiment en cela réside la force de ce type de production . Pas mauvais parce que Sean Penn est derrière niveau prod' . je reste qu'en même dans l'idée que c'est ciblé pour parler à telle personne sur tel critère émotionnel asez "linéaire" . Au final à titre personnel, j'aurai niqué la petite babs guitraiste et ne serait jamais parti en alaska (quoique en fait je suis souvent parti en alaska en pratique:D) , d'où pour moi la vision morale du ciné ricain tradionnel entre guillemet "tu ne péchera point tu riras au bout de tes convictions"

Bug (William Friedkin) : assez dérangeant, on ne passe pas un bon moment c'est clair ni un mauvais. Un film qui date de 3-4 ans quand même.

Twelwe : à voir en VO en raison de la voix off (Kiefer Sunderland) ? Vu en français, je ne sais s'il y a une moins value à ce niveau . Ni extase , encore moins d'emphase. Le film à voir en "dvd" avec quelques bons moments de décalage. Honnête en terme de très vague divagation psychologique et sociologique si je peut me permettre de l'élever à ce niveau "de compétences" Wink
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par Cocopaga le Dim 7 Aoû - 15:28

http://www.imdb.com/

un site bien qu'il est, mais faut parler anglais parce que la version française c'est pas trop ça
avatar
Cocopaga
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8395
Age : 98
Localisation : cularo
Emploi/loisirs : chomeur longue durée
Date d'inscription : 10/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Mar 9 Aoû - 15:38

je purge mon disque dur Basketball . je comprends pas comment "Very bad trip" a pu être la film de l'été , il y a 2 ans.
Ce n'est pas mauvais en soi mais la bonne vieille comédie à la ricaine.
Depassionné, sorti du contexte de l'époque "le film à voir" , ca se mate à la TV en regardant un bouquin en même temps cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par RoYrB le Ven 12 Aoû - 1:42

pareil, very bad trip, c'est drole, mais bourré à plusieur en faisant autre chose (Carlos, pas à table!)

Dans l'ensemble, c'est mauvais. disons que toutes les situations ont déjà été vu 3 fois mais en mieux dans une serie télé, un autre film, ou un faite entré l'accusé...

mariage avec la strip teaseuse, mafia, etc... vu, revu... les photos à la fin c'est sympa...

le film le plus attendu par forz'
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=147618.html

avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 35
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Mar 16 Aoû - 16:36

Il faut que je mate un peu tout ces films à caractère pseudo sexuel que tu nous mets en lien.

S'il ya une philosophie c'est intéressant. Si le but c'est un peu d'être gore , choquant, c'est moins intéressant car c'est une sorte d'happening pour répondre au besoin de tel esprit ou fantasme.

Dans Twelwe (qui n'est pas du tout cul) il y a un moment où c'est drôle c'est quand le narrateur sort une kyrielle de synonymes pour dire qu'il aller démonter une wife.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Mer 31 Aoû - 17:40

La guerre est déclarée de Valérie Donzelli . On ne vas pas relancer le dule film français ou d'auteur ciné "américain" hollywoodien. j'ai déjà donné mon avis.
En général, le cinéma américain est moral (humaniste mais moral souvent), adopte certains codes esthétiques, le cinéma français n'est pas moraliste (ou alors adopte une moral de gauche Wink ) et a ses propres codes esthétiques.

Donc ce film, je crois ,tournée en partie avec un appareil photo numérique, sans budget , sur un sujet délicat, est magnifique.
Les acteurs sont beaux au sens physique (c'est un code d'esthétisme Wink ) , certains plans sont superbement réalisé -on n'échappe pas au plan au bord de la mer mais ça peut être aussi le parking de l'hopital lourd e sens - et ce film es à la fois triste et joyeux. Une musique D'Higelin un de ses morceaux est chanté dans le film) , Biolay, Jacno, un sénario avec au fond ll'iamge d'une certaine jeunesse.
Un film au caractère artistique certain Wink
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Lun 5 Sep - 23:44

je viens de piger un des "indices cachés" par David Fincher dans The social Network.

Au début la copine du gars qui a inventé facebook dit "j'aime les mecs qui font de l'aviron"
"quoi tu aimes les types qui font de l'aviron"
"j'aurai pu die autre choses mais l'idée me déplait pas"

La nana le lourde.

C'est pour cela qu'il Baise inconsciemment ou pas Wink les gonzes qui font de l'aviron en leur "piquant" (ils ont eu la même idée en même temps mais il les baise) leur concept cheers Par extension la morale de Fincher serait très freudienne , tout ce qu'on construit de bien ou de mal, c'est par frustration sexuelle Basketball
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par l'allumette alumée le Dim 2 Oct - 23:22

http://www.festival-lumiere.org/fiche-film/fichefilm,795.html

Grand défi de ma vie vendredi soir cheers
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Lun 3 Oct - 15:00

Si tu es lycéenne moi je suis en dernière année de thèse cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par l'allumette alumée le Lun 3 Oct - 21:29

Qu'est ce que tu dis ?? depuis quand je vais en cours moi ? Shocked ça se saurait...
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par Dora Boit! le Lun 3 Oct - 22:41

forzagrenoble a écrit:Si tu es lycéenne moi je suis en dernière année de thèse cheers
Salut poupée!
Monte dans le camion, j'ai des bonbons! pig
avatar
Dora Boit!
VIP room starfucker
VIP room starfucker

Nombre de messages : 1067
Age : 77
Localisation : Ailleurs
Emploi/loisirs : Percolateur
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://babe-sitters.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par l'allumette alumée le Jeu 10 Nov - 17:01

forzagrenoble a écrit:T'es lesbiche maintenant ? cheers

oh mon dieu...une nuit en enfer I love you bounce cheers
avatar
l'allumette alumée
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2745
Age : 78
Date d'inscription : 02/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Mar 20 Déc - 0:57



Submarine : divx maté un peu par hasard. En fait film intéressant parce qu'original. Bon le genre de truc qui passera sur arte à 22h30. Entre décalage et ambiance british sur musical composé par Alex Turner le chanteur d'ARctic Monkeys.
La réplique culte de la mère du personnage principal dans le film "j'avais bu j'ai juste fait une branlette à Graham" cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Dim 12 Fév - 0:15

"Elles" , un très bon film, assez bien foutu au niveau des images, de la bande son, de la psychologie des personnages.
Je dirai même que la Bande annonce le banalise alors qu'il a plutôt un côté original.

http://www.youtube.com/watch?v=pEJrUep_j8U
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Jeu 1 Mar - 12:19

"oslo 31 août" D'un Trier mais pas Lars Von Wink

Très beau film sur un junkie en voie de guérison ou presque.
Ses amis lui tourne le dos, il se confronte à l'incompréhension d'autrui qui le juge sur son comportement envers (son ex copine) les autres quand il était camé. Il renoue avc son passé en somme.
L'histoire d'un mec brillant, oeuvrant dans le milieu littéraire qui brise sa vie.
Cette phrase pleine de sens "j'aurai pas le courage de recommencer" à propos de sa vie qui raisonne dans mon esprit.
Je trouve que c'est la beauté du cinéma d'auteur, il permet de mettre des images, des mots sur des situations , de se confronter à son parcours, sans compter les beaux plans sur Oslo (une scène où on voit les tours d'oslo) , des madeleines de Proust telles que ces ponts avec leur côté en pente en bétons "en carreau striés" comme on peut en voir à Grenoble sous les voix rapide, voix ferrées qui rappellent des scènes passées, signe aussi d'une architecture de périphérie monolithique, universelle, des "grands bâtiseurs" bétonneurs de nos vies, villes . Les soirées. Les petits matins frais au lever etc. Les entretiens d'embauches que l'on foire lamentablement, oppressé, ne voulant pas se justifier.

Le personnage qui croise des gens connus qui l'ignore , cela remémore ces situations où l'on voit quelqu'un (avec qui on se saluait, discutait) qui nous ignore qui pour des raisons inconnues (pas de contentieux) va faire comme si l'on ne connaissait pas. Cette impression d'être si peu fréquentable, d'avoir tué quelqu'un en somme cheers
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par Billy Montoya le Ven 9 Mar - 18:18

Pour ceux qui comptaient aller le voir, n'allez pas voir La Taupe (et dieu sait que j'apprécie ce genre de films d'habitude)

voilà, c'était ma contrib de l'année

bisous les filles !
avatar
Billy Montoya
VIP room starfucker
VIP room starfucker

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 03/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Mar 10 Juil - 11:07

Leos Carax "holy motors". Parfois les films mettent du temps à se dérouler. Là, on comprends que l'on va s'ennuyer ;-)
Les Inrocks parle quand même de "génie" du cinéma. Pour ceux qui ont fait des études de ciné ou qui font histoire de l'art, hyper cérébraux sur les symboles, les associations visuelles, peut être. Pour nous (moi Wink ), ce sont justes des plans, Paris super bien filmé, quelques belles scènes, etc. L'histoire, elle-même, est très conceptuelle. A ce niveua , Denis Lavant incarne à merveille le climat du film.
Leos , il a toujours été chibré mais "les amants du pont neuf" reste un très beau film et même Pola X se regarde encore.
Après les amants, Carax se prenait pour Godard complètement "dingue" comme lui (entre guillemets) et fait désormais le même genre de film surréaliste, on va dire comme cela ?
Plus vraiment dans la réalité, un peu comme ses films ;-) Le degrés ultime de l'artiste, autodestructeur , incompris , qui voit la société sous un angle difficile à interpréter, enfin le sien, associé à un projet.
Souvent quand on croise des personnes attirées par de la musique ou des films un peu intello ou difficile d'interprétation, on les trouve un peu dingue Wink Je fais partie de ces personnes. Incompris plutôt que barjot Wink
L'art doit permettre aux gens de comprendre leur tourment, fixer sur des sujets, des thématiques leur cerveau en réflexion permanente. En fait être torturé c'est avoir trop de pensées à l'esprit associées à des images, musiques , films, aux arts en somme, à la politique etc. La musique, le cinéma, la peinture, les spectacles vivants fixent ces émotions, permettent de comprendre le monde où l'on vit et ses individus, d'interpréter et comprendre des actes, événement de nos vies, au-delà de leur beauté ou noirceur.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Jeu 30 Aoû - 2:27

"Confession d'un enfant du siècle" De Sylvie Verheyde

Je pense qu'il y a 20 mn de très réussit dans le film, le reste est plus ou moins dispensable. quelques bonnes reconstitution de décor d'époque, vieux appartement, tapisserie, etc.
Quelques mises en situation de l'état tu poète intéressantes, quelques bons plans d'un point vu cinématographique ou de l'esthétisme (plus du domaine de l'art, ce n'est pas une course de bagnole même si ce gerne de scène peut être vue sous cette angle, pas de règles à ce niveau)
Pete Doherty, on sent que ce n'est pas un acteur, c'est un peu Pete Doherty meets Musset Very Happy On sent quand même le déglingos qui sommeille en lui dans certaines scènes. Les journalistes vont dire "Doherty c'est un mec crados" C'est bien pour cela que c'est un déglingos de première cheers Selon le magazine rock "voxpop" (mag assez bien foutu), la légende serait qu'il aurait baisé Charlotte Gainsbourg dans un de ses taudis londonien Very Happy

L'aspect "langue anglaise" donne une tournure particulière à ce film, il me semble.

Le film se finit pas un de ses morceaux, inédit, génie musical :beer:

Belle vision de l'amour, qui en fait est absolu et ne l'est plus un jour.

Sinon 2-3 résonances personnelles au niveau de ce film, dont je n,e parlerai pas, un film dans ce type, ponctuellement me dirige vers un absolutisme (esthétique, amoureux, ways of life, etc.) J'en ressors en disant "je veux telles choses" ensuite cela se fait ou pas.

avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Lun 8 Oct - 18:25

Paperboy, le "M" le mag du monde ne parlais il y a peu, lorsqui'l a fait sa couv' sur Nicole Kidman :

http://www.dailymotion.com/video/xu0572_paperboy-bande-annonce-vo_shortfilms
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Ven 19 Oct - 12:42

Revu récemment en dvd "A boire" avec Edouard Baer, Emmanuelle Béart, Atmen Kelif. Une bonne comédie.

Le film qui fait mal au ventre quand on le voit cheers

http://www.cinemovies.fr/film/a-boire_e54237/videos/1
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par forzagrenoble le Jeu 21 Mar - 13:17

Camille claudel 1915 De Bruno Dumont.

Le film vu un peu par hasard envie de ciné qui colle avec mes horaires, une après midi.
Le public : des mamies Very Happy Le figaro doi l'avoir bien noté.

Un film de Dumont est toujours austère, j'espérais quelques choses d'un peu plus réflexif. je pense qu'il l'est mais je ne suis pas encore assez artiste ou cinéphile.
Sinon les plans sont très beaux. Le monastère. Je n'ai vraiment percuté que lorsque Paul claudel explique le particuralisme de l'artiste, sa difficulté et les dangers de son rapport avec le monde.
Je voulais un intropection ... raté Wink Comprendre, apprendre , réfléchir ou se distraire en voyant de belle choses ... parce que le cinéma est une vision abstraite du monde même dans ses pures décalages.
Sinon Dumont entoure son acteur par des amateurs ici des handicapés mentaux. On se sent géné de rire ou sourire à une ou 2 reprises, c'est ce qui dérange en fait. Doit-on rire du handicap ?
Dans le cas de Camille claudel on se trouve confronté à "l'enfermement". Elle semble seulement torturée mais fatalement deviendra folle à terme dans ce contexte ou aura-t-elle la force de survivre ?

Sinon juliette Binoche, l'actrice fétiche de l'âge auxquel je me suis mis à regarder disons en globalité du cinéma "intello" ou d'auteur, de réalisateurs plutôt à 20-22 ans, c'est quand même dure de la voir vieillir tant elle a été belle entre 27 et 35 ans. Avec Béart dans les années "95-97" c'était quand même le top des actrices françaises.
A ce propros j'ai revu un film avec Fanny Ardant , "la femme d'à côté" , elle devait avoir la trentaine naissante. En voyant ce film on comprends pourquoi Delerm chantai "Fanny Ardant et moi" . Quelle beauté, quelle grâce.
Pour en revenir au Dumont, belle performance de Juliette Binoche, qui reste une actrice culte, le film étant un univers à sa façon un peu à l'image du Holy Motors de Carax. Carax. Binoche. La boucle artistique est bouclée.


avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique ciné des VIP

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum