Biolay, le superbe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Dim 28 Mar - 23:49


Biolay, le superbe.
20h40 nous arrivons au Transbordeur. Il pleut. Braquage de la bagnole
en vrac sur un terre plein, comme tous les autres garés comme des
merdes près de cette salle coincé entre les périphériques et la voie
ferrée.
Agréable surpise en découvrant la salle. Petit club cosy qui fait
office de bar. Derrière, une salle de 1000 places assises et 500 en
parterre. La forme du bâtiment ressemble à une ancienne usine ou s'en
est inspirée.
Pour ce concert j'avais pris le partie de ne rien regarder ni lire sur
le net pour conserver tout aspect de surprise et renforcer l'aspect
émotionnel et découverte. J'avais juste vu des version Tv de "padam" ou
"La superbe" qui ne laisait rien préfigurer du formidable concert
auxquel j'allais assister.
Le concert débute à 21 heures sur une très belle allocution "pour
écrire un seul vers" ( http://www.youtube.com/watch?v=GaSSYZjWLjQ ) de
Michel Aumont . Texte de Rainer Maria Rike mis en musique par Biolay
pour le film "Clara et Moi". Pour écrire un vers il faut avoir vécu,
souffert , aimé dit magnifiquement le texte en substance.
Aimer. Le concert débute après ce chapitre introductif par "tout ca me
tourmente" et cette phrase simple mais grandiose "mais dès 20h30 oui
dès 20h30, je n'ai plus de coeur , je n'ai que ma queue"
Biolay arrivant d'un pas lent sur le côté gauche de la scène, vêtu d'un
costume gris, cheveux mi long, mystérieux. La grande classe. Loin des
description faites dans certains journaux, description voyeuriste telle
que l'avait fait Libération notamment, le montrant comme un personnage
fatigué, grossit, loin du dandy qu'il était. "On gagne, on perd, la
superbe", Le poète dandy est de retour. Il vieillit plus que bien. A ce
propos, j'avais peur que le public soit parsemé de midinette , il n'en
est rien, majoritairement féminin mais plutôt d'aspect réfléchi. Niveau
public, le concert sera parfait, silencieux quand il le faut , un peu
plus enthousiaste mais point trop pour pouvoir entendre la musique sur
le morceaux entrainant mais juste ce qu'il faut.
Benjamin biolay est connu comme arrangeur, auteur mais c'est surtout et
avant tout un grand musicien. Il se contentera de jouer un peu de
clavier et de piano un peu de trompette mais pas de guitare. Le concert
est très rock soutenu par un excellent guitariste Pierre Jaconelli et
une remarquable joueuse de harpe aux choeurs. Une choriste mais pas
dans l'esprit chanteuse à voix, plus à l'image des groupes de
rock lorsqu' un membre du groupe fait les choeurs, ce qui ajoute du
charme aux morceaux. Donc concert rock dans l'esprit de ce que faisait
les groupes anglais des années 80-90. D'ailleurs ,c'est le grand art que
possède biolay, méler une culture classique de la musique, une culture
de textes à du rock version brit-pop comme sur "Prenons le large"
"L'espoir fait vivre" "qu'est ce que ça peut faire". Le tout parfois
parsemé de clavier très new wave.
Un autre force de ce set réside dans le fait que Biolay n'intervient
pas ou très peu entre des morceaux qui s'enchainent. Lui se contentant
d'applaudir le public , comme pourrait le faire un Liam Gallegher mais
sans la condescendance de Liam, ou de se mettre la main sur le coeur.
La classe.
Je dis que le Transbordeur est une belle petite salle en me tournant
vers les grandins, elle me répond qu'il y un beau mâle, en se tournant
vers la scène.
A l'image d'un concert de Bashung, chaque morceau s'assemble au suivant
sans se répéter , sans ressembler au précédent, on n'a jamais
le sentiment de s'ennuyer, mais plutôt celui de vivre un instant de
bonheur, de communion rare.
Biolay jouant quelques morceaux seul au piano dont une superbe version
des "Cerfs volants " en rappel. En plus surprise, Biolay sur scène
chante plutôt bien, sans fausses notes ou s'il y en a certainement, on
ne les perçoit pas.
Et toujours les textes, plein d'audaces, de figures de styles, de
poèsie réalistes décrivant le doute, l'amour, le sexe, les femmes, des
nymphes, l'alcool "moi la nuit je vide de des bouteilles" , les
anti-dépresseurs, la mélancolie, la jalousie.
Certains titres prennent une grande dimension scénique avec un jeu de
scène ("que le monde entier m'acclame") comme sur "Padam" et son
rythme de guitare entrainant et un texte peut être mis en recul par
l'aspect "diffusion radio", le côté du single qui fait passer à côté de
l'essentiel. Biolay assure la scène sans se mettre en avant par rapport
à ses musiciens, ça lui confère un mystère.
"Lyon presqu'ile" est une superbe chanson ... écrite à Bruxelles dira-t'il.
"A l'origine" sera joué dans des accents "gothiques" que ne renierait
pas The Horrors. Toujours cette palette de composition sans qu'il n'y
ait réellement un changement de climax.
A côté des morceaux du dernier album ("11 septembre en rappel") seront
joué les classiques "Merco benz" ou des chansons d'albums moins connus
"chère inconue", "bien avant" ,"Négatif".
Et pourtant de grands titres n'ont pas été joués comme "15 août" (le
seul regret de ce concert) ou le semi-tubesque des débuts "Los
Angeles" et "Rose Kennedy" un de ses premiers chef d'oeuvre.
Le concert se termine par les "Les cerf volants" (et son sample de la voix de
Marylin Monroe), "Brand Rapsodie" (sa musicienne fera la réplique). La
salle du Transbordeur permettant une proximité entre le chanteur et le
public. A noter également un sans faute au niveau des éclairages, du
grand art à ce niveau tout comme les musiciens.
La force scénique de biolay réside dans le fait qu'il arrive à faire
passer des moments d'émotion (le concert n'est jamais triste au
contraire, la beauté des textes lui donne une allégresse) et de
bonheur tout en communiquant une joie d'être présent, dans la sobrièté,
de partager un beau et grand moment.
Ses morceaux à mon sens sont plus des "leçons de vie" mises en poèsie
que des chansons noires, dépressives. Tel l'adage disant qu'il faut
apprécier les bons moments et que les mauvais nous permettront encore
plus de jouir des grands instants de nos vies, même simple ou
éphémères. Que l'on soit être ivre mort à mille lieue sous terre un
soir puis renaitre de ses propres cendres tel un phoenix suscitant
l'intérêts de très jolies filles, "l'espoir fait vivre" comme le mets
en vers l'artiste. C'est d'ailleurs le talent des albums de Biolay,
négatif mais donnant l'impression qu'il y a toujours une porte de
sortie, qu'à une peine succède un moment de joie même succint qu'il
faut apprécier . Qu'en dépit de la peine de nos âmes, notre corps ("il
ya du soleil dehors qui me réchauffe le corps") nous rappelle que lui
est bien en vie et que lui veut vivre, qu'il faut vivre, survivre,
malgrè tout et que la vie n'est pas si moche
Benjamin biolay, un grand Monsieur, humble et généreux, u summun de son
art artistique et commencant à possèder une grande dimension
scènique.
--------------------------------------
Set list mais apparemment peut être tout à fait identique et pas dans le même ordre je crois que vendredi soir.
http://photos-e.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc3/hs171.snc3/19867_104625129561184_100000410933436_114416_2687930_n.jpg
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par Ludoya le Lun 29 Mar - 14:45

Il a sauté Carla ou pas, finalement ?
avatar
Ludoya
Membre culte du VIP room
Membre culte du VIP room

Nombre de messages : 2064
Age : 38
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Lun 29 Mar - 15:18

J'ai entendu parler de cette rumeur hier comme quoi je ne suis pas trop voici-gala


Je cite Biolay "mais dès 20h30 je n'ai plus de coeur, je n'ai que ma queue"


Dans Padam :

"Souvent, je me suis pris pour un autre et j'ai fait des doubles fautes
Double sec, double dose, double dame avec les femmes d'un autre "

La réponse : oui
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par RoYrB le Lun 29 Mar - 16:08

d'un autre coté, tout le monde à baisé carla non?

sinon, j'avais fait 1 écoute complète de l'album suivant tes conseils mon forza, et j'avais vraiment bien aimé. faut que je m'en fasse une 2ème écoute plus attentive...
avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 36
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Lun 29 Mar - 16:50

Un gros chien alcoolique appréciera cet album
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par RoYrB le Mar 30 Mar - 16:16

Tiens, hier soir y'avait godreche au fields de la nuit.

c'est marrant car je l'ai cité récemment comme baisable sur le forum non?

donc elle sort un film. qu'elle réalise (donc qui sera mauvais puisqu'elle ne sait pas tenir une caméra comme la B.A. le prouvent)

et comme toute les actrices elle chante, et fait donc la B.O.

Album ecrit pour beaucoup par julien doré si j'ai bien compris, mais aussi pas mal aidé par biolay, notament la chanson phare.

2choses:
- quand elle parle de lui, on comprend qu'il à du la baisé, soit pendant l'enregistrement, soit avant même, histoire de le convaincre d'accepter.
- elle m'a parrut moins "baisable" ... enfin toujours bien, mais moins sexe on va dire. trop cruche, trop con-con, un peu bourgeoise coincé, etc... c'est marrant j'avais un souvenir d'ellle un peu conne mais plus rock & roll on va dire. la elle faisait vraiment frigo
avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 36
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Mar 30 Mar - 17:53

Judith Godreche elle est conne ça semble clair Pour moi c'est un peu comme sophe Marceau, elle essaie mais n'arrive pas à éléver son niveau. J'avais vu Sophie Marceau chez Taddéi (qui met les gens en valeur), tu vois qu'elle a 40 piges , dit des choses pa smal mais à un moment soit elle communique mal soit c'est creux quoi.

Apparemment il y a le gars de H-Burns (des grenoblois) qui lui a fait des musiques.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par RoYrB le Mar 30 Mar - 17:58

en fait, dans mon imaginaire-souvenir, elle était effectivement conne, mais ca ne fesait que rajouter du charme à son sex-appeal.

hors hier soir, elle m'a parut "trop" conne pour m'emoustiller réellement le slip... (bien habillé ça l'aurai surement mieux fait aussi la on aurait dit une nonne...)
avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 36
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Mar 30 Mar - 18:03

De la bonne MILF sans soutif





En trio ?

avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Jeu 1 Avr - 23:37

Dans les Inrocks, Biolay est étonné d'apprendre qu'il aurait baisé cette hute de Carla Very Happy
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par RoYrB le Mar 6 Avr - 17:45

a la fois il ne doit pas ce souvenir de plus de 60% des connes qu'il tringle non?
avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 36
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par Dora Boit! le Ven 9 Avr - 3:18

60%
avatar
Dora Boit!
VIP room starfucker
VIP room starfucker

Nombre de messages : 1067
Age : 77
Localisation : Ailleurs
Emploi/loisirs : Percolateur
Date d'inscription : 08/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://babe-sitters.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Ven 9 Avr - 15:54

Assez drôle les éditos de presse sur Carla qui veulent nous dire mais sans l'écrire que l'Elysée auraient enquêté sur l'infidélité de supposée de Carla
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par RoYrB le Ven 9 Avr - 16:37

putain cette histoire j'y comprend que dalle!

elle le trompe ?

ils se trompe mutuellement ?

que viens loutre dati/biolay/Joanno la dedans?

pourquoi on parle aussi de destabilisation avec rumeur de mouvement bizarre de pognon?

putain c'est tellement obscur qu'a mon avis c'est gros
avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 36
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par bluemonday le Ven 9 Avr - 16:41

Mais oui c'est ça, Sarko prostituerait Carla auprès de la mafia russe pour combler le déficit public abyssal
avatar
bluemonday
Pilier du bar du VIP room
Pilier du bar du VIP room

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 27/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par RoYrB le Ven 9 Avr - 16:51

moi j'aime assez l'idée de la double rumeur qui tombent en même temps.

Carla se fait sauter par tout paris.
+ combo
Sarko commence à planqué de la tune voyant que la réélection en 2012 sera pas simple

JE propose un pack GF38+Carla bruni à tes russes
avatar
RoYrB
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 7037
Age : 36
Localisation : un peu plus près des étoiles
Emploi/loisirs : Désodorisant pour chaussure
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Ven 23 Juil - 11:47

Biolay - Théâtre de Fourvières

Après le fantastique concert du Transfbo en mars, je m'étais précitpité pour reprendre des places pour un concert de Biolay tant j'avais trouvé l'instant magnifique pour diverses raisons.

Nous accédons donc au Théatre de Fourvières qui domine la fameuse tour au stylo bille évvoquées dans "Lyon presqu'île " de Biolay.
Découverte du Théatre que je n'avais visité qu'en 3e avec l'école
Petite arène aux grandins bien inclinés pouvant accueillir 3000 âmes. La fosse est moins accessible qu'à Vienne , nous forcons le passage afin de pouvoir regarder les concerts avec une bonne acuité visuelle.

Après une petite pinte débute le set d'Emilie Simon. Le concert sera electro plutôt qu'électrique. On est sous le charme de cette chanteuse à la voix mélodieuse. Elle est devant un sampler qu'elle ne quitera que pour jouer seule avec une guitare un de ses anciesn titres "fleur de saison". Après 3/4 d'heure le concert se termine dans une ambiance chaleureuse mais pas de "désert" ce soir.

Au milieu de ce concert , je me dirige pour acheter une bière (bon en fait je vais pisser mais ça fait plus classe de dire que je vais me chercher une binouse) et là un type assis me regarde fixement. Son visage m'est familier, je percute Laurent Wauquiez ! Mon narcissisme me fait constater que mon côté crypto gay ne laisse pas insensible les membre du Gourverment Very Happy. Jusqu'en haut lieux de l'Etat , mon charme, ma personnalité atypique fait des ravage Les grands esprits savent se reconnaitre parmi la masse des simples mortels . En revenant, je vérifierai mes hallucinations, c'est bien lui, accompagné d'une blonde , jolie mais sans saveur. On aura droit à Wauquiez en poncho en plastique transparent durant la pluie Il ne semblait pas trop à l'aise dans ce contexte. Il disparaitra durant l'entracte.

23h biolay arrive sur scène. Le concert est globalement le même que celui de mars.
Introduction par une bande sonore de Michel Aumont évoquant un texte d'un poète sur le vécu mis en musique par Biolay pour le film "Clara et moi".
Puis il enchaine avec le beau mais réaliste "Tout ça me tourmente" et sa phrase réaliste du noctambule déçu "mais dès 20h30, je n'ai plus le coeur je n'ai que ma queue" . Biolay c'est tout un ensemble , de la poèsie , des mots crus, des double sens , des interprétations à faire de ses métaphores "on n'est pas à l'abri d"'un abri bus" . Son concert reste un grand moment de bonheur. "Padam" prend un grande dimension festive sur scène. A mon grand damne, il ne jouera pas les "cerfs volants" et "les nuages noirs" dans cette version écourtées de ce concert en mode "festival".
Entre les morceaux des jeunes filles lui donne des cadeaux dans des pochettes en papier, des écrits, des fleurs. Lors des salutations finales, il signe quelques CD que lui tendent des gens dans la fosse ou des autographes. A noter que près de la batterie Biolay à "son mini-bar" vers lequel il vient s'isoler parfois : clope, verre d'eau (ou Vodka?).

Encore un beau concert peut être moins intense (le son de guitare m'a semblé moins péchu) que le premier car plus éphémère ne s'inscrivant donc pas dans la durée. Et toujours les mots que l'on redécouvre, les sons (une version de "assez parlé de moi" très 80's ou gothique de "à l'origine"), les harmonies.

Le retour permettra de visualiser sur le bas côté de la voirie la faune nocturne tarifée lyonnaise donc une frange de la population n'aurait pas forcément grand chose à envier aux plus jolies filles d'un vendredi soir au Vertigo, triste constat de l'exploitation d'une certaine misère humaine.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Ven 23 Juil - 16:30

Nous au VIp Room on sort les infos avant tous le monde Un peu plus j'étais sur la photo étant 5-6 mètres à gauche debout !


http://www.lyonmag.com/article/17742/laurent-wauquiez-prefere-les-nuits-de-fourviere-au-pole-emploi-de-vaise-

Les personnages publics avec les téléphones portables ou APN, ils ont plus de vie privée
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Mar 28 Déc - 3:19

Je suis comme coco je déteste perdre un truc que j'ai "écrit" Very Happy Il a était lu par une personne, il sera vu par 4 autres mais c'est suffisant pour mon égo Basketball


"11-12-2010 -
Biolay passait pour la 3e fois dans la région. Le premier concert au Transbordeur de Lyon en mars fut merveilleux, celui de Fourvières dans la même ville lumière, très bien, un peu court pour ne pas rester sur sa faim. Comment aller se dérouler le 3e ? Moins d'inconnue, moins de surprise après les diffusion du concert SFR (pas au niveau de ses prestations habitutelles), j'y allais avec joie et appréhension. Joie de finir l'année peur d'avoir usé un album qui me suit depuis un an (je pense avoir des trouvé successeurs moins inspiré mais interéssant comme Bertrand Louis et son "centre commercial" Erik Arnaud ou le nouvel Aubert)

Après une petite erreur d'aiguillage (Hall d'exposition / Eurexpo) -et une grande inattention- qui me conduit au salon de l'Erostime , la faune sur le parking fait s'immiscer un doute en moi qui me conduit à vérifier mon plan.

J'arrive quelques minutes avant le début du concert. Le lieux est accueillant mais ce n'est pas une salle de concert , un bar dans le hall, la salle au fond, une sorte de couloir ou une partie des salles d'exposition. Aux adeptes du poète alcoolique et dandy se mèle certainement une part de la bourgeoisie locale. Il est vrai que ce concert revêt un attrait particulier , le retour de Benjamin Biolay sur scène dans la ville de son enfance. Fort heureusement le concert ne virera pas aux "bal communal" , très peu d'allusion à la ville. Un homme d'une soixantaine d'année, assez chic mais venant d'une autre planète me demandera "mais vous trouvé tout ça où, la bière là" :-) J'y croiserai quelques filles d'une rare beauté.

21h30, je n'ai plus de coeur, je n'ai que ma queue, le concert débute. Le désormais classique "pour écrire un seul vers en introduction" toujours aussi emprunt de suspens, au regard de ce qui va suivre, et atmosphérique en raison de la beauté du texte et de la voix de Michel Aumont.
Biolay arrive sur scène , toujours vêtu de noir, couleur du mystère, salue le public dans sa posture classique "main sur le coeur et applaudissement" et entame "Tout ça me tourmente".
Les morceaux s'enchainent tous avec un grand bohneur, mélant joie ("prenons le large" "lyon presqu'île" "lespoir fait vivre") , émotions ou ambiances plus intime ("chère inconnue")
Les variantes par rapport aux autres concert se situent dans l'interprétation du "jardin d'hiver" chanson écrite pour Salvador, chanson dont je ne suis pas forcemént adepte chantées par biolay, enfin pas dans ce concert là, peut être parce que trop entendues et en déclage avec le autres morceaux. L'autre varainte et une reprise d'Edwyn Collins "a girls like you" ( http://www.youtube.com/watch?v=jgb1l9wTcRs ) qui fait le lien avec la culture rock de Biolay en somme. Biolay s'improvise en crooner. La reprise ne sera pas servies par le son. Le son, seul point faible surtout au début, du concert. Forcément dans un lieux pas vraiement prévu à cette effet , il y avait un peu de résonnance.
Les temps fort restent à mon sens "nuage noir" que Biolay introduit comme un générique de fin de film que personne n'a pu écouter au cinéma en raison d'une intro au piano trop longue qui apparait au monent des remerciemment "Catherine Deneuve etc." peit clin do'eil personnel et people. Le riff de "padam" et son ryhtme lanscinant prend une ampleur festive sur scène.
Bien qu'il soit difficile de discossier certains titres de l'ensemble, car l'on ne s'ennuie pas, "même si tu pars" est remarquable de par le phrasé, le climax.

Sinon la force de ces concerts est d'avoir réorchestré, réadapté certains morceaux (comme "à l'origine " très goth dans l'esprit : http://www.youtube.com/watch?v=9cEc4pP2Nkc ) à la scène et ajouté une scénographie et une dimension artistique propre à un échange en public. On percoit un gros travail pour la mise en scène, l'instrumentalisation initiale ainsi que les éclairages très chiadés de cette tournée, le tout porté par de très bons musiciens (le sampler/clavier, le guitariste et la jolie harpiste ).

Les textes toujours aussi fort toutes époques confondue, s'étirant sur 10 ans d'écriture : l'amour, la mélancolie, l'alcool, la "mauvaise vie". Eternelle mais magistrale relecture du poète maudit. ;-)

Le dernier titre joué après 2 rappels "les cerfs volant" et son sample de la voix de Marylin Monroe sur "the river of the no return" (western que biolay a certainement vu tout petit comme toute personne ayant eu 10-11 ans les 80's) demeure un chef oeuvre de chanson.

Le concert se fini dans une pluie d'applaudissement. On voudrait presque être vieux d' 1 ou 2 ans et découvrir à nouveau Biolay sur scène avec d'autres chefs d'oeuvres en plus. En peu de temps, Benjamin biolay s'est hissé sur scène au niveau des meilleurs artistes français car sur vynil, il les toise, c'est sûr, depuis longtemps déjà .

Extrait du concert trouvé sur le web "lyon presqu'île" :

http://www.youtube.com/watch?v=bNBYQhxCrT4 (on entend quand même un écho derrière)
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par Cocopaga le Jeu 30 Déc - 15:05

Biolay à déclaré au fou durois l'autre jours "non mais le rap pour moi c'est ce qui à sauvé la variété française du naufrage, quand on lit les texte de Booba, on peut pas dire que le mec est pas un peu poète au fond" un peu alors... mais pas trop non plus
avatar
Cocopaga
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8395
Age : 99
Localisation : cularo
Emploi/loisirs : chomeur longue durée
Date d'inscription : 10/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par forzagrenoble le Mar 8 Fév - 17:45

Resta à savoir si al poèsie doit rester "mignonne alors voir si la rose ..." Basketball

ou
"mignonne allons voir si je peux te défourailler dans un fourré du Val fourré " cheers

je crois que Biolay kiffe les rimes intérieures qu'utilisent certains rappeur, ca donne du rythme au morceaux c'est plus en phase avec le vocable des rappeurs. Bernie Bonvoison fait pareil pourtant il a 55 piges (bon ca fait 20 ans qu'il rappe certains de ses textes). C'est pas mal les générations qui s'auto-influencent.
avatar
forzagrenoble
idole de toute une génération
idole de toute une génération

Nombre de messages : 8171
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biolay, le superbe !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum